25.3.15

Laïa Falcón, soprano


Laia Falcón, soprano
laiafalcon@yahoo.es

“… une technique sûre et minutieuse, une voix d’une rare beauté et, sur tout, l’essentiel, une musicalité exquise.”
(José Luis Pérez de Arteaga,
Radio Nacional de España, 2011)

..une telle délicatesse, le control des agilités et une sublime montée aux aigus ”/“Expressive, musicale et gracile.”

(Arturo Reverter,
La Razón”, 2011)

Le répertoire de Laia Falcón va du Baroque jusqu’à l’opéra contemporaine, chez Mozart, Schubert, Sibelius, l’École de Vienne (...). Sa qualité interprétative est admirable, par la beauté de son timbre, par sa musicalité y par la versatilité qu’elle offre en adaptant sa voix, sa diction et son âme au plus divers styles, en faisant de chaque période musical son spécialité”. 

(José Luis García del Busto,
Académie Royale des Arts, 2013)


Une capacité scénique et une énergie expressive étonnants!”
(Mirella Freni,
Teatro alla Scala de Milán, 2009)


J’étais étonné par le parfait control vocale et le sublime timbre de Laia Falcón (…) même chez Händel, Schubert ou Kurt Weill. Pour moi elle est une des rasing stars du chant.”

(Hansjörg Schellenberger,
AIE, 2009)

Laia Falcón, soprano
Laia Falcón a chanté en tant que soliste dans les salles de concert du monde entier, comme la Salle Toscanini de la Scala de Milan, la Biennale di Venezia, la Grosser Saal du Mozarteum de Salzbourg, l’Atrium du Muziektheatre d’Amsterdam, le DeSingel d’Avers, le Théâtre Sao Carlos de Lisbonne, l’Auditorio Nacional et le Théâtre Royal de Madrid, avec des chefs d’orchestre, instrumentistes et méteurs en scéne tels que Hansgeorg Schellenberger, Christophe Coin, Gary Hoffmann, Tatiana Samouil, Justus Grimm, Wolfgang Christ, Ralf Gothoni, Josep Colom, Leslie Howard, Hortense Cartier-Bresson,  Titus Engel, David Herrmann ou Tony Fabre. Elle est Docteur en Art Scéniques (Sorbonne, Paris) et en Cinéma (Complutense, Madrid) et auteur du livre “L’Opéra. Voix, émotion, personnage” publié chez Alianza Editorial.

Elle a étudié le chant entre autres avec Tom Krause, Helen Donath, Edith Mathis et Barbara Bonney. En Août 2010, elle fait ses débouts á la Gosser Saal du Mozarteum de Salzburg dans le cadre officiel du Festpiele. Elle a crée le rôle de Carmen dans la production “Carmen Replay”, création commandée par le Théâtre Royal de Madrid et, en octobre 2013, fait ses débouts à la Biennale di Venezia dans le rôle soliste de la création “Al crepitio del sole”, du compositeur d’opéra italian Alessandro Guarnieri pour le centième anniversaire de la naissance de Giuseppe Verdi. En 2017 elle jouera le rôle de la “Dame du Rêve Accompli”, lors de la c´reation mondiale de “La ciudad de las mentiras” d’Elena Mendoza, dernière opéra commandé par Gerard Mortier.














..............